Le lavoir de Naiguère à La Chapelle N°5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le lavoir de Naiguère à La Chapelle N°5

Message  FAPPAH le Ven 30 Mai 2014 - 18:59



Le lavoir est construit à la sortie du bourg, sur un terrain communal étroit, coincé entre la route et la propriété jouxtant celle-ci. Il est le seul de la commune à se trouver au fil de l’eau, construit sur un ruisseau, le Naiguère, qui prend sa source à une centaine de mètres plus à l’est.
Un long toit soutenu par trois colonnes de fonte protégeait les lavandières de la pluie et des ardeurs du soleil.
Modeste et sans prétentions architecturales, le lavoir du bourg se ferait oublier sans la décoration florale qui l’embellit chaque année (photo É. Roussel, 2013).




En avril 1885, le conseil municipal accepte, pour ce lavoir, les plans et les devis d’un entrepreneur de Lugny.
Le Préfet les approuvera en mai. Le bourg compte alors plus de cent habitants.
Une coupe de bois extraordinaire financera le sable, les dalles et la pierre, tandis que les habitants assureront une partie des matériaux.
En mars 1886, le maire et l’entrepreneur traitent de gré à gré la réalisation du projet qui devra se terminer trois mois plus tard. Las, le maire réceptionnera en décembre 1887 les travaux qui auront coûté un peu plus cher que prévu !
Le procès-verbal de réception du lavoir relate :
« après avoir examiné attentivement lesdits travaux, nous avons reconnu qu’ils ont été exécutés convenablement et conformément au devis ».
La dépense totale s’est élevée à 1 196 francs de l’époque. On a utilisé 18 m3 de béton de chaux lourde, 25 m3 de maçonnerie
de chaux grasse, et 40 m2 de tuiles de Saint-Romain.




Carte de la commune de La Chapelle-sous-Brancion,
© Archives départementales de Saône-et-Loire, 1833.
Les lavoirs sont signalés par les chiffres en rouge,
sur des routes qui existent toujours.

Five wash houses have been built in the parish. Indicated on the map above by red figures, they all date from the 19th century.
After the French Revolution, wash houses were very quickly built and they had the official status of municipal buildings.
At that time the parish (commune) consisted of some 750 inhabitants. The wash houses proved to be a great progress for public hygiene and women’s work was made easier.
The wash houses allowed women to meet in public places near their homes and to exchange ideas among one another. It has been said the wash houses were "the women’s parliament" !
A nice 45 minute walk will allow you to visit these five wash houses rich in stories and memories.


Réalisation graphique C. Félix 2014
avatar
FAPPAH
Administrateur

Messages : 1673
Date d'inscription : 18/05/2011
Localisation : Entre Cluny et Tournus

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fappah.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum