PATRIMOINE Lournand: un château à sauver L’association Castrum Lordo et sa quarantaine de membres entendent redonner vie au site du château de Lourdon et d’y permettre des recherches.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PATRIMOINE Lournand: un château à sauver L’association Castrum Lordo et sa quarantaine de membres entendent redonner vie au site du château de Lourdon et d’y permettre des recherches.

Message  FAPPAH le Mar 11 Oct 2016 - 14:16









Depuis l’an 888 au moins, posé sur sa colline, il surplombe la commune de Lournand.

Et si une grande partie de ses vestiges a su traverser les épreuves du temps, le château de Lourdon s’est aujourd’hui trouvé un soutien de choix depuis la création de l’association Castrum Lordo.

Un collectif fondé voilà un an et qui regroupe aujourd’hui une quarantaine de personnes motivées à l’idée de faire parler les pierres de cet édifice étendu sur plus de trois hectares. « L’un des avantages du site, c’est qu’il n’a pas bougé », se réjouit Dominique Beruard, le président de Castrum Lordo. « Ça permettra de riches recherches », prévient-il.

Comme le fut l’histoire du château elle-même, qui plus est sur un site qui pourrait révéler des origines gallo-romaines. Reste que la date d’édification de l’ensemble fortifié demeure encore inconnue. Cependant, le château a laissé sa première trace dans les écrits en l’an 888 à la faveur d’un acte de vente passé dans l’édifice. Puis c’est au XIe siècle que son appartenance aux abbés de Cluny est avérée. Il devient alors la place forte de la puissante abbaye.

Jusqu’au XVe siècle, à l’exception de celui du bailli de Mâcon, le château résiste à tous les assauts dont il est la proie. Là se forge alors sa légende, qui lui sera au final fatale.

À la fin de XVIe siècle pourtant, l’abbé de Cluny Claude de Guise entreprend des travaux de remise en état et d’amélioration des lieux. Mais les temps ont changé et après trois siècles d’histoire marqués du sceau des guerres, les habitants des environs ne voient plus qu’en ces lieux une menace. Il suffirait qu’une bande de brigands s’en empare pour trouver un solide point d’appui d’où rançonner ou piller la population. Ce dont elle avait déjà eu à souffrir.

Toujours est-il qu’en 1632, sa destruction est ordonnée par un certain cardinal de Richelieu.

Depuis cette date, le site a donc peu ou pas bougé, bien qu’une de ses tours fût habitée jusqu’en dans les années 1950.

Ses secrets sont donc toujours là, tapis dans la végétation qui a petit à petit envahi les lieux. C’est eux que veut percer l’association Castrum Lordo, qui entend se faire aider par des personnes compétentes en la matière. Des personnes qui auront notamment à se pencher sur la tour philipienne du château, une des plus grandes du pays, du haut de ses 18 mètres ou encore sur ce qui serait l’un des rares exemples de jeu de paume médiéval.

L’association qui, après une année consacrée à l’administratif, va pouvoir prochainement en phase active, va dans un premier temps procéder à la sécurisation du site, à sa clôture et à son débroussaillage.
Faire du site un lieu vivant
Les recherches effectuées, viendra ensuite le temps de la réappropriation des lieux par les habitants. Castrum Lordo souhaite en effet faire du site un lieu vivant. En ligne de mire : visite et ouvertures au public, ateliers pédagogiques, jeux médiévaux, spectacles, stages d’apprentissage des techniques de construction, remise en marche du four à pain…

Autant d’objectifs rendus possibles grâce à l’accord du propriétaire de la parcelle où s’étend Lourdon. Ce qui dans bien des cas conduit au blocage s’est traduit à Lournand par une belle collaboration. Un bail emphytéotique de 30 ans va être signé tout prochainement. Ne restera ensuite plus qu’à régler la problématique de l’accès au site pour qu’un nouveau chapitre, celui de la résurrection, s’ouvre dans la riche histoire du château de Lourdon.

avatar
FAPPAH
Administrateur

Messages : 1679
Date d'inscription : 18/05/2011
Localisation : Entre Cluny et Tournus

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fappah.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum