P.A.Y.S. Préservation de l'Authenticité de Saint-Ythaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

P.A.Y.S. Préservation de l'Authenticité de Saint-Ythaire

Message  Ch M le Mar 28 Mar 2017 - 13:06




Adresse : Montagny, 71460 SAINT-YTHAIRE
Président : Hugues Poulachon
Téléphone: 06 89 21 08 70

L'association P.A.Y.S. est née en 2005 de l'opposition à l'implantation de "cabanes" sur un terrain à Montagny, hameau de Saint-Ythaire, qui était dépourvu de toute valeur agronomique et que son propriétaire voulait valoriser autrement .
Ces cabanes, préfabriquées en bois, avec couverture en shingle et posées sur une dalle béton auraient été placées à l'entrée du hameau  à l'entrée d'un virage.
Après une longue campagne et de nombreux débats  le Conseil Municipal a rejeté le projet à bulletins secrets, par une voix d'écart .

L'association a, en 2008 , établi un questionnaire - enquête sur "vivre à St Ythaire " -, qui abordait, outre les aspects architecturaux et patrimoniaux, les sujets qui touchent le quotidien des habitants : eau, électricité, internet, voirie, transports, vie en commun etc
Le dépouillement de ce questionnaire, qui a montré l'attachement de la population au petit patrimoine architectural , à l'aspect préservé du Bourg et des hameaux , a été restitué à la population et fourni à la municipalité .

En 2010, après avoir demandé au maire de participer aux travaux de la commission PLU , l'association a publié un document d'une vingtaine de pages donnant sa position sur ce que devrait contenir le projet de PLU de St Ythaire .  
Après de nombreuses péripéties et notamment un changement de municipalité et une évolution des directives ministérielles, le PLU qui va bientôt être soumis à l'enquête publique n'est pas si éloigné de celui-ci.

L'association a également pris position contre un projet éolien très préoccupant car beaucoup trop proche du village, implanté en partie entre Bierre et le Bourg et/ou surplombant Montagny à une distance des habitations vraisemblablement illégale. La communauté de communes a refusé de voter le projet compte tenu de l'opposition des habitants, la suite du même projet a été soumise à la population de Burnand, qui l'a refusé  le promoteur a abandonné.

Projets

L'association a réalisé un inventaire des cadoles de Montagny ( position GPS , photos ) et réhabilité l'une d'entre elles avec l'accord du propriétaire et va continuer sur les autres hameaux .

Avec quelques membres du Conseil Municipal actuel, l'association est intéressée par les ruines de Montenard et souhaite mener une enquête sur la fonction (signal ?) et plus généralement l’histoire de ce bâtiment proche de Saint-Ythaire qui a  été en grande partie utilisé comme carrière .

__________

Saint-Ythaire
la population (215 habitants) est répartie principalement sur 4 lieux de vie : le Bourg et les hameaux de Bierre, Vaux et Montagny. Les lieux-dit Morlay, Les Genièvres, le Brouillard ne comptent que quelques maisons .
Les maisons se situent entre 270 et 330 m d'altitude et le point culminant de la commune, "le Chassignot ", point géodésique situé à 413m, est agrémenté d'une table d'orientation qui permet de repérer les éléments d'un panorama remarquable .

Le village et ses hameaux recèlent de nombreux éléments d'un petit patrimoine architectural ( lavoirs, croix de chemins, puits, fours, pompes et auges, cadoles ), et de nombreuses maisons paysannes à galerie typiques de la région.


Un peu d'histoire :
Selon des recherches sur l’histoire du village aux Archives Départementales, Saint-Ythaire aurait changé 22 fois de nom entre l’an 862 et 1845 !..... Parmi ces noms :


  • Sancto Eptadio en 1030 ;
  • Sancti Hilarii en 1513 ;
  • Saint Eustade en 1757 ;
  • Monteynard en 1793 ;
  • Saint-Ythaire depuis 1845.




À l'époque gallo-romaine :

( selon l'ouvrage de M l'abbé Chaume « Les anciens domaines gallo-romains de la région Bourguignonne »)

la commune de Saint-Ythaire offre cette curieuse particularité de posséder les vestiges de trois centres successifs :

  • Bierre (Baiodurum), le village gaulois ;
  • Montagny (Montaniacus), la villa gallo-romaine ;
  • « Mont-Aynard », qui ne subsiste plus qu'à l'état de lieu-dit, et dont le vocable ecclésiastique (Sanclus Eustadius *) se trouve appliqué, par un curieux phénomène, à l'agglomération moderne, l'actuel village de Saint-Ythaire.

Outre Bierre, la villa Montaniacus avait pour dépendances Vaux (Vallis), Besanceuil (Besansnacus ) et sans doute Angoin (Engoenum, villa Engoniacus).

(*) saint Eustade paraît être le premier abbé de Saint-Bénigne de Dijon mort en odeur de sainteté vers 550

Au XVIIIe siècle :
D'après le 'Nouvel état général de 1781', la paroisse de Saint-Ythaire comprenait  Angoin (paroisse de Besanceuil), Bierre, Besanceuil (annexe de Saint-Ythaire), le Brouillard, Monteynard, les Bois, Montagny, Morlais et Vaux.

En 1789, Angoin dépendait alternativement, deux ans de la paroisse de Salornay-sur-Guye et un an de la paroisse de Besanceuil, annexe de Saint-Ythaire.

Au XIXe siècle :
En 1867, le hameau de Besanceuil, qui appartenait jusque là à la commune de Saint-Ythaire, fut rattaché à Bonnay.

Quelques autres éléments remarquables à Saint-Ythaire :  


  • Le Brouillard (anciennement Le Bruillat) - cf bulletin de la SEHN de 2003 - METZINGER M-H p 51/60 St Ythaire La tour du brouillard - La grande maison -
  • Maison seigneuriale à tourelle, XVIIe siècle
  • le 'Vieux château', ancienne tour de Montenard (Monteynard, Mont-Aynard)
  • l'église paroissiale Saint Barthélémy, avec un clocher roman : descriptif
  • la table d'orientation de Chassignot – panorama   - point d'observation et de comptage de migrations d'oiseaux (Bondrée apivore, cigogne noire, etc.)
  • la traditionnelle Fête des Jonquilles sur le plateau de La Roche, fin février /début mars (buvette, gauffres, etc.)
avatar
Ch M

Messages : 5
Date d'inscription : 17/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum