AG du 13 avril 2012 : Rapport moral

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AG du 13 avril 2012 : Rapport moral

Message  FAPPAH le Jeu 12 Juil 2012 - 9:25

Chers Adhérents,

Notre Association termine sa deuxième année d’existence.

L’intérêt de l’éolien n’est pas tel qu’il justifie le saccage de nos paysages.

Rappelons que celle-ci est née d’un refus absolu de voir des installations d’éoliennes industrielles avec leurs 150 m de hauteur et leurs milliers de tonnes de béton venir polluer nos paysages et sites architecturaux du pays clunisien, c'est-à-dire du Sud de la Bourgogne.

L’an dernier nous avions pu constater avec satisfaction que notre action, conjuguée avec celle des collectifs locaux, avait conduit à l’abandon de plusieurs projets, Etrigny et Burnand, et freiné ceux de St-Ythaire, et du Mont-St-Vincent.
Pendant sa campagne pour renouveler son siège au Conseil général, le président de la Communauté de communes du Mont St Vincent, que nous avions maintes fois sollicité, a déclaré, dans son tract électoral de mars 2011, qu’il était opposé à l’installation d’éoliennes sur son territoire.

Et pourtant des facteurs adverses sont intervenus :

- Désengagement budgétaire de l’Etat des collectivités locales, qui fragiliserait par contrecoup, financièrement, certaines communes,
- Pression des promoteurs qui démarchent systématiquement les maires, avec comme seul argument la promesse de redevances,
- Publication du schéma éolien régional, qui après avoir exposé tous les obstacles qui s’opposent à l’installation d’éoliennes en Bourgogne, et surtout en Saône-et-Loire, déclare éligibles à l’éolien la presque totalité des communes de la Région !

On apprend ainsi subitement que des conseils municipaux examinent un projet, négocié discrètement par le maire :
Citons ainsi celui de Verzé (mai 2011), dans le Val Lamartinien, rapidement abandonné suite à la découverte de circaètes – une espèce protégée – sur le site, et de Marcilly les Buxy, dont je vais dire deux mots.
Marcilly les Buxy appartient à la Communauté de Communes du Sud de la Côte Châlonnaise, avec pour siège Buxy.
Après plusieurs années de démarches, la Société EOLE RES a réussi à persuader les communes de Marcilly les Buxy et de Villeneuve en Montagne pour un projet au Col des Baudots, de part et d’autre de la voie rapide Châlon - Le Creusot.
Ce projet a suscité immédiatement une vive opposition locale.
Le Maire de Marcilly a accepté une réunion publique animée par Jacques Pieltin, ancien Ingénieur EDF, expert indépendant, convaincu de la nocivité de ces installations, surtout sur le territoire bourguignon.
Jacques Pieltin, à partir des travaux mis au point en commun avec notre groupe de travail, à l’oeuvre depuis deux ans, en commun avec l’APVLC, pour préparer les réunions publiques, a mis au point une présentation synthétisant l’ensemble des arguments, tout à fait efficace.
Preuve en est que cette réunion publique, qui a eu lieu le 14 février, a été suivie, dès le 17 février, par l’abandon du projet par le Conseil municipal.
Le projet, maintenant le plus brûlant à combattre, est celui dit du Mont St Vincent.
Il s’agit d’un projet de 5 éoliennes – sur la Commune de Collonge-en-Charollais - dans le Bois de Chaleutre, qui domine la Vallée de la Guye.
Il a fait l’objet de relances pressantes du promoteur VSB auprès de la municipalité qui maintenant s’y intéresse, disons le pour des raisons exclusivement financières.

Il se trouve que nous avions anticipé cette évolution :

- d’abord en organisant, le 22 septembre 2011 ,de concert avec l’APVLC (Association Pour la Sauvegarde du Val Lamartinien et du site de Cluny) une réunion publique à Genouilly, en présence du président de la CC et du Maire de la commune, sur l’éolien en Saône-et-Loire
- Ensuite en prévoyant, les 10 et 11 mars à Mary, commune de la Communauté de Communes du Mont St Vincent, une exposition de photos, axée plus précisément sur le projet de Collonge.

Cette exposition de photos, comprenant une série de simulations à partir de divers points de vue, - dont plusieurs ont créé un choc - était basée pour l’essentiel sur la présentation de Jacques Pieltin.

Une invitation personnelle avait été adressée aux 13 maires de cette Communauté de Communes.
Sur ces 13 maires, 6 nous ont fait l’honneur de se déplacer le samedi après midi - parmi lesquels la Maire de Collonge - qui ont pu prendre ainsi connaissance d’informations que ne communiquent pas les promoteurs éoliens.

Cette prise de conscience, que nous avons aussi constatée chez de nombreux visiteurs qui découvraient les aspects négatifs de ces projets, va probablement donner lieu à un temps de réflexion ; une réunion publique, animée par Jacques Pieltin, organisée à l’initiative de la mairie de Collonge, pourrait suivre, mais reste à confirmer.

On le voit donc, notre effort ne peut se relâcher. Un certain nombre de nos adhérents ont pu penser, puisqu’en surface il ne se passait rien, que les choses allaient naturellement s’arranger. Cela – plus il est vrai l’abandon de plusieurs projets : Etrigny, St Ythaire - expliquent la forte chute d’adhésions que nous avons connue en 2011.

Nous devons rester mobilisés et j’appelle à une action d’information autour de vous, sachant, je le répète – je vous renvoie au schéma régional – que toute commune qui offre la moindre butte, le plus petit monticule, est menacée.

Pour terminer, je vous rappelle que nos statuts assignent à nos actions des objectifs de défense du patrimoine architectural et paysager.

Si nous combattons les projets éoliens, ce n’est pas parce que nous sommes contre les énergies renouvelables, mais parce que nous considérons qu’en Sud Bourgogne, éolien et patrimoine sont incompatibles ; ou, dit autrement, que
l’intérêt de l’éolien n’est pas tel qu’il justifie le saccage de nos paysages.

Ceci explique pourquoi notre Association a adhéré en 2011 à la FAPPAH, Fédération d’Associations Partenaires du Pays d’Art et d’Histoire, qui couvre 4 communautés de communes entre Cluny et Tournus. Christophe Branche, son Président, ici présent, nous en fera ce soir une présentation.

Avant de donner la parole à notre trésorière, je voudrais procéder à un certain nombre de remerciements:
- Aux Adhérents que vous êtes, sans lesquels rien n’est possible,
- A notre Trésorière, qui effectue en même temps un énorme travail de secrétariat, rendu en particulier compliqué par les problèmes qui touchent à internet.
- Aux membres du Conseil d’Administration qui participent à nos réunions quasi mensuelles,
- Aux membres du groupe de travail qui, au cours de nombreuses réunions tardives, préparent les réunions publiques, et contribuent d’une façon ou d’une autre à les mettre en œuvre matériellement, avec mention particulière à Jacques Pieltin,
- A nos amis de l’APVLC, en particulier à son président, Jacques Doumet, et au responsable du dossier éolien, Jorgen Boving,
- Au Maire de Laives, qui a accepté de nous louer cette salle dans ce beau bâtiment
- A tous ceux que je ne peux citer et qui ont contribué à notre action commune.
avatar
FAPPAH
Administrateur

Messages : 1672
Date d'inscription : 18/05/2011
Localisation : Entre Cluny et Tournus

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fappah.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum