De tailleur de pierre à sculpteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De tailleur de pierre à sculpteur

Message  FAPPAH le Mar 22 Jan 2013 - 13:19

Chacun dans leur domaine, ils ont marqué la région de leur empreinte. Désiré Mathivet, le sculpteur, qui travailla dans l’atelier de Rodin, qui connut Picasso, fut un de ceux-là.



Retour des moissons », une sculpture de Désiré Mathivet exposée au musée Greuze.


Une rue de la ville porte son nom, plusieurs de ses œuvres sont exposées au musée Greuze, Désiré Hector Mathivet, l’enfant de Tournus, a laissé une trace indélébile dans l’histoire artistique de la région.

Sa vie
Désiré Mathivet est né à Tournus, quai du Centre, le 29 janvier 1887. Son père Pierre était lui-même tailleur de pierre et sculpteur. À l’âge de 13 ans, Désiré entre comme apprenti dans les importants chantiers de taille de pierre et sculpture Perret-Chapet où l’on travaillait la pierre provenant des carrières de Tournus, Préty, Lacrost, Farges. En 1903, il a alors 16 ans, il part à Paris travailler à l’atelier de Pierre Curillon, son compatriote tournusien, statuaire déjà célèbre. Il suit les cours de dessin de la ville de Paris, puis ceux de l’École nationale des Beaux-Arts où il fait la connaissance de Picasso. Mathivet travaille alors dans des ateliers de sculpteurs réputés, comme celui de Rodin. En 1913, il est admis à la Société des Artistes Français et expose régulièrement aux salons. La Grande Guerre l’appellera au front, il y sera blessé gravement. Revenu à la vie civile, il a d’abord un atelier à Paris, mais en 1927, il revient au pays natal et s’installe au Villars, un village qu’il ne quittera plus. Il meurt à l’hôpital de Tournus le 28 novembre 1966 et repose au cimetière du Villars, en compagnie du célèbre pianiste Alfred Cortot et de Gabriel Voisin.

Son œuvre
C’est au Villars qu’il produisit l’essentiel de son œuvre, dans son atelier de la cour du Prieuré jouxtant la petite église romane. Mathivet, par ses sculptures aux formes massives et simplifiées, se rattache au courant initié par Aristide Maillol qui recherchait la perfection d’une beauté épurée, toute de régularité et de symétrie. Il s’opposait en cela aux recherches expressionnistes de Rodin, mais aussi au naturalisme de l’art officiel.

Parmi ses œuvres célèbres, citons La Bressane que l’on peut voir dans la cour de la maison de retraite de Cuisery, les quatre bas-reliefs du monument aux morts de Tournus, plusieurs monuments à la gloire de la Résistance, beaucoup de statues de petites dimensions illustrant la vie à la campagne au début du XX e siècle, des corps et bustes de femmes. Citons aussi un buste du compositeur Edgar Varèse visible au musée Greuze.

Sources : archives de la ville et musée Greuze

Merci à Bernard Jarillot pour cette photo et cet article
avatar
FAPPAH
Administrateur

Messages : 1659
Date d'inscription : 18/05/2011
Localisation : Entre Cluny et Tournus

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fappah.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum