Dossier charte du paysage bâti et naturel réalisé en avril 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dossier charte du paysage bâti et naturel réalisé en avril 2013

Message  FAPPAH le Lun 29 Avr 2013 - 19:17

"Association "Bien vivre à Thurissey"
hameau de Thurissey — 71260 – Montbellet



Dossier réalisé en avril 2013
dans le cadre de l'enquête menée auprès des associations
de la FAPPAH pour l'élaboration de la Charte du paysage
A la suite de la demande du 9 avril 2013 de la FAPPAH auprès de ses associations adhérentes, nous donnons ici quelques éléments d'orientation concernant Thurissey, en vue de l'élaboration de la charte du paysage bâti et naturel.


L'association et ses objectifs

L'Association "Bien vivre à Thurissey" a été créée en 2007, à l'initiative d'habitants du hameau de Thurissey, à la suite de rencontres et de réunions pendant l'été et l'automne 2007.

Le hameau de Thurissey est au cœur d'un vignoble traditionnel, en limite de plaine et début de coteau. Il fait partie, en Mâconnais, d'un secteur classé en zone naturelle ZNIEFF. Les habitants ont constaté que le hameau, au fil des années, perd de sa qualité d'espace de vie et devient un lieu de passage à grande vitesse. Les habitants s’y sentent moins en sécurité. S'y ajoute une dégradation de la qualité du patrimoine bâti et paysager.

L'association a pour objet, en relation avec les élus, le maintien et l'amélioration de la qualité de la vie à Thurissey. Les axes de travail, en synergie avec l'élaboration de la Charte, sont notamment :

- la mise en valeur des paysages, de la flore et de la faune, dans le respect des sites et du patrimoine, de l’eau et des espaces naturels;

- la réflexion et des propositions en matière d'urbanisme et de circulation pour les véhicules et les piétons;

- la valorisation d'un patrimoine remarquable en termes de bâti.


Thurissey dans le cadre de l'élaboration de la Charte

Nous envisageons à terme de réaliser une brochure concernant l'évolution de la Commune dans le temps, et nous tenons à votre disposition d'anciennes cartes postales, des photographies, etc. faisant apparaître la détérioration du paysage et du patrimoine bâti, qui va en s'accélérant au cours de ces dernières années. Nous mettons ici l'accent sur 4 points, tout en notant que ces réflexions valent pour l'ensemble de la Commune de Montbellet.

Nos orientations sont confirmées par deux rapports que nous avons demandés au CAUE de Saône-et-Loire, rapports fournis en annexe. Nous nous appuyons aussi sur la Charte Route et Paysage, élaborée et diffusée par le Conseil Général de Saône-et-Loire (document de 70 pages, juin 2010).

1 - Le lavoir

Le lavoir, "espace public à vocation sociale" tel que le définit le Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement de Saône-et-Loire, est à tous égards pour Thurissey un projet fondamental, qui prend d'autant plus d'importance que la plupart des autres lavoirs de la Commune ont été détruits. Dans le micro-climat de son site, classé en ZNIEFF, se sont développées une flore et une faune rares. Ce site doit être nettoyé en préservant son équilibre. La source qui a un débit important doit être entretenue et le lavoir reconstruit.

Il y a 13 ans, en avril 2000 le Maire de Montbellet écrivait, en réponse à un courrier :

"il est vrai que la restauration du lavoir situé "En Potte" s'avère nécessaire. J'envisage de prévoir les travaux de réfection du lavoir, dans les mois à venir, avec la création d'un sentier, pour les promeneurs. Les lavoirs sont représentatifs de l'histoire de notre village. Il font partie de notre patrimoine local et régional, et leur sauvegarde s'avère essentielle".

L'association s'attache à la réhabilitation du lavoir et de son site. Nos orientations sont confortées par un rapport que nous avons demandé au CAUE, concernant ces aménagements (voir rapport en annexe). Des contacts sont en cours pour étudier les conditions de sa réhabilitation. L'association en a réalisé le nettoyage et a débroussaillé les abords.

Ci-dessous : photos avant et après le nettoyage du lavoir.



2 - Un patrimoine remarquable en termes de bâti

Thurissey présente une qualité architecturale remarquable, rue étroites et maisons souvent imbriquées les unes dans les autres, profil caractéristique du terroir viticole dans lequel se trouve inséré le hameau.

L'association s'attache à mettre en valeur le bâti du hameau, par des propositions adaptées en matière d'aménagement de l'espace public, la vocation d'un tel espace construit à l'échelle humaine depuis plusieurs siècles n'étant pas de le transformer en zone urbaine, mais d'intégrer le nouveau dans le respect de l'ancien.

Ci-dessous : les rues étroites et l'imbrication des maisons, qui caractérisent le hameau.







Récemment la rénovation de la voierie des rues étroites à l'intérieur du hameau ne va pas dans le sens que nous souhaitons, ni dans le sens des préconisations d'un rapport que notre association a demandé au CAUE (voir rapport en annexe, notamment pour ce qui est de la nécessité, pour des raisons techniques et paysagères, de ne pas étanchéifier toutes les surfaces en mettant du goudron au ras des maisons, option qui par ailleurs est une incitation pour augmenter la vitesse des véhicules).

Nous sommes préoccupés par les options prises pour l'aménagement global du hameau, et dans l'immédiat particulièrement par le devenir de l'une des maisons les plus anciennes (cf. les anciens cadastres) qui a d'ailleurs fait l'objet d'une remarque dans le PLU pour ce qui est d'un médaillon ancien (1620) incrusté dans le mur. Après intervention d'un géomètre pour partage de la maison en deux parcelles le propriétaire s'était, par compromis notarié, engagé à la vendre à deux jeunes en vue d'une réhabilitation, mais la Mairie s'y est opposée et s'est portée acquéreur, sans que nous puissions savoir dans quelles conditions elle sera restaurée dans le respect du bâti ancien. Il convient donc de suivre avec la plus grande attention le devenir de cette maison qui se trouve au cœur du hameau : un mauvais traitement architectural défigurerait définitivement le cœur du village.

Ci-dessous : le médaillon que porte la maison, repéré dans le cadre de l'élaboration du PLU.



3 - La mise en valeur des paysages, de la flore et de la faune

Les priorités de l'association s’inscrivent dans la nécessité de protection des sites et du patrimoine, de respect de l’eau et des espaces naturels, d’autant plus que Thurissey fait partie du secteur de Montbellet classé en Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEF Bourgogne – Côte Mâconnaise). "La présence d'une ZNIEFF dans une commune constitue une preuve de la qualité environnementale du territoire communal et un atout pour le développement local et un tourisme rural respectueux du milieu naturel" (Données disponibles auprès de l'Observatoire Régional de l'Environnement de Bourgogne, et de la Direction régionale de l'Environnement).

Il est important d'intervenir car le remembrement mais aussi la location par les mêmes exploitants de parcelles voisines, ont entraîné la disparition, totale en certains endroits, sur d'immenses surfaces, de tout arbre ou arbuste, ce qui a un effet non seulement sur les paysages mais aussi sur la flore et la faune.

L'association s'attache à la valorisation de ces espaces. Le PLU mentionne l'importance de replanter le long des chemins ruraux, mais nous n'avons pas connaissance de tels projets, et nous devons nous attacher à ce qu'ils soient réalisés, d'autant plus que les politiques départementales et régionales soutiennent, y compris financièrement, les actions de développement durable dans le respect de l'environnement (plantations de haies, d'arbres, d'arbres fruitiers dans le cadre de vergers conservatoires).

Ci-dessous une photo qui montre que même les chemins communaux ne sont plus bordés de haies ou de rangées d'arbres, ce qui a des conséquences paysagères et écologiques importantes; le seul bouquet d'arbres au centre est maintenu en raison d'un trou d'eau non cultivable. Une photo de la flore, protégée en ZNIEFF, ici aux abords du lavoir.





4 - Une circulation respectueuse

Au cours des générations le hameau viticole, caractérisé par un habitat très dense et des voies étroites, s'est construit harmonieusement autour de ses habitants. Le développement actuel tant de la vitesse des véhicules que de leur nombre oblige à un aménagement de la circulation, pour des raisons de sécurité, et parce qu'un lieu d'habitat n'a pas pour vocation d'être un lieu de grande circulation. L'association s'attache avec les élus à un aménagement cohérent de la circulation.

Un tel projet, qui va dans le sens des politiques actuelles d'aménagement, permettra les activités des enfants et la promenade des plus âgés dans un cœur de village digne de ce nom, avec des espaces pour le jeu et des lieux de repos coexistant sans heurts avec une circulation fluide, respectant les piétons et les cyclistes.

Depuis 2007, création de l'association, des propositions ont été faites, tant pour l'aménagement de la route départementale qui traverse le hameau, que pour la circulation à l'intérieur du hameau. Le rapport que nous avons demandé au CAUE confirme et renforce nos préconisations (voir rapport en annexe). Un début de réalisation a été fait concernant la route départementale (aménagement d'un cheminement piétonnier) mais la suite s'impose, de même que l'aménagement de la circulation dans le centre du hameau, qui ne demande aucun travaux.

Ci-dessous, vue générale du hameau, sur le coteau viticole, en 1964. En haut la chapelle de Burgy.

avatar
FAPPAH
Administrateur

Messages : 1679
Date d'inscription : 18/05/2011
Localisation : Entre Cluny et Tournus

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fappah.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum