Pierre qui roule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre qui roule

Message  FAPPAH le Mar 11 Fév 2014 - 11:45


Saison 5 / L'hiver - Edito


Une fois passé le solstice de fin d’année, le cycle solaire quotidien s’allonge peu à peu.
Mais durant la période hivernale, l’obscurité reste influente.
Celle-ci nous offre l’opportunité de travailler, comme la graine, de l’intérieur.
De préparer l’avenir, jour après jour, en prenant soin.

C’est dans cette démarche que fût crée en 2010 le Pays d’Art et d’Histoire « entre Cluny et Tournus ». Situé en Saône-et-Loire, au sud de la Bourgogne, en bordure orientale du Massif-Central, ce territoire se caractérise avant tout par la richesse de son patrimoine architectural de la période romane mais également pour la qualité de ces paysages naturels et transformés, notamment par la culture de la vigne.

Afin de gérer au mieux les atouts de cet héritage, une Charte Architecturale et Paysagère est actuellement en cours d’élaboration.
La principale richesse de ce « pays » se situe dans son sol.
Ni or ni pétrole mais des roches calcaires du Jurassique offrant un matériau de choix pour les bâtisseurs et un substrat savoureux pour les vignerons.

Nous avons sous nos pieds et entre nos mains, un terroir.
C’est à dire un espace géographique délimité dans lequel s’est défini, au cours de son histoire, un ensemble de traits culturels distinctifs, de savoirs et de pratiques fondés sur un système d’interactions entre le milieu naturel et les facteurs humains.
Les savoir-faire mis en jeu révèlent une originalité, confèrent une typicité et permettent une reconnaissance.

Parmi ces savoir-faire, la technique « pierre sèche » occupe une place de choix au sein de ce Pays d’Art et d’Histoire puisque les cadoles (cabanes), les meurgers (tas d’épierrement parementés) et les murs de pierre sèche s’articulent entre architecture et paysages.

Ainsi, un colloque de deux jours consacré à la pierre sèche est actuellement en cours de préparation ... comme la graine.

Bonne lecture.



Attention, Charte en cours …




Une Charte Architecturale et Paysagère est une étude permettant de définir les particularités du patrimoine paysager et bâti d’un territoire donné.

La charte est un outil de gestion pour un développement durable du territoire (pouvoir évaluer les potentiels sociaux et économiques tout en préservant les caractères naturels et historiques).

Après la première étape du diagnostic (état des lieux), l’étude se porte actuellement sur la questions des enjeux (ce que l’on peut gagner ou perdre en faisant ou en évitant de faire quelque chose).

Deux ateliers thématiques ( «Paysage en formation», et «Habiter et travailler») ont eu lieu en décembre dernier avec des acteurs locaux (artisans, agriculteurs, associations, …)

Les mairies des communes situées sur le P.A.H. ont été invitées en ce début d’année à participer à une enquête concernant les enjeux territoriaux (agriculture, cadre de vie, forêt, énergies renouvelables, habitat, …).

LE PAYSAGE (le visage du pays)
Les formes de ce visage, les reliefs, sont le résultats des activités telluriques passées : volcanisme, mouvements des plaques tectoniques, dépôts sédimentaires, puis du lent travail de l’érosion.
Les différentes entités géologiques du Pays d'Art et d'Histoire se découpent en tranches orientées Nord-Sud:
• la vallée de la Saône (alluvions de l’ère quaternaire);
• les monts du Mâconnais (série de strates calcaires monoclinales de l’ère secondaire) ;
• la vallée de la Grosne (alluvions de l’ère quaternaire) ;
• les collines du Clunisois (socle granitique du Massif Hercynien, ère primaire).

Sur ce visage, et selon la nature même du minéral, le végétal s’installe.
L’arbre et la forêt, l’arbuste et le bosquet, les plantes à fleurs et la prairie.
Le visage est alors naturel.

Puis l’homme intervient. Ouvre des carrières, trace des routes, défriche les sols, définit des parcelles, cultive des champs, plante des haies, des arbres ou de la vigne, crée des pâtures.
Le visage est alors modifié, transformé, au mieux, respecté.

L’ARCHITECTURE (l’art et la technique des structures)
Au commencement était la matière. Celle issue du sol, issue des origines: la pierre, l’argile et le bois.
L’homme s’en saisit et bâtit. De Tournus à Cluny, d’une abbaye à l’autre, se succède un chapelet d’églises romanes à l’architecture remarquable dans laquelle la pierre domine.

A chaque village, sa carrière. A chaque carrière, sa roche. A chaque roche, sa couleur, sa texture, sa lumière.
Une architecture unique et particulière, propre au lieu - vernaculaire- qui nous laisse un patrimoine (l'héritage du père) riche de particularités (lavoirs, fontaines, fours à pain, galeries,...) que Michel Bouillot a si bien su répertorier et dessiner.
Une vraie richesse dans ce contemporain où tout se ressemble mais où rien ne s’assemble.

Découvrez les paysages et le patrimoine du P.A.H. à travers le site de la
Fédération des Associations Partenaires du Pays d'Art et d'Histoire.

Photo : Lavoir, mur de soutènement à pierre sèche et église (calcaire à entroques
du Jurassique), affleurement rocheux (grès du Trias) dans le village d'Etrigny
qui jouxte la limite septentrionale du P.A.H.




Lecture croisée, par Aleth de Crécy-Koch, architecte-paysagiste




Les motifs paysagers les plus représentatifs sur le territoire du Pays d'art et d'histoire sont:
• les prés
• la forêt
• la vigne.

Ils s'articulent les uns aux autres et partagent deux éléments récurrents:
• les haies,
• les murets de pierre sèches.

Ces deux éléments structurent, rythment et fragmentent les étendues du paysage par leur dessin de lignes basses, s'épousent parfois pour ne former qu'une seule bande verte sous laquelle la pierre est cachée, ou s'ignorent, constituant leur propre quadrillage.

Le réseau des haies et des murs de pierre sèche
• donnent alors l'échelle au paysage,
• forment des enclos pour les bêtes ou les cultures,
• accueille la biodiversité,
• limite l'érosion des sols.

La présence de murs et/ou de murgers est l'expression visible de la roche sous-jacente.
Ils sont toujours plus nombreux et le réseau plus dense sur les sommets et les versants, là où la pierre affleure.
La maille est plus lâche et les murs moins hauts dans les creux des vallées et les plaines alluviales.

Ce réseau de murgers est en grande partie et paradoxalement, maintenu, là où les parcelles ne sont plus plantées de vignes.
Dans les surfaces replantées, les murets ont été souvent enlevés par confort pour le passage des engins mécanisés ou pour combler des chemins.

La maille bien que lisible dans le paysage est souvent dégradée par manque de soin, de considération de ce patrimoine, par l'occupation par les animaux de la parcelle, par l'abandon de la culture, par l'enfrichement, par la perte de savoir-faire pour réparer et par manque de temps...

Il apparait comme un enjeu fort du Pays d'Art et d'Histoire de considérer, de relever et de cartographier le double réseau de haies et de murgers.
Plus d’info sur les murgers

Photo: Aleth de Crécy-Koch, un motif paysager à Azé.



Les Rencontres Régionales de la pierre sèche en Bourgogne




Les 17 et 18 avril prochain se dérouleront les Rencontres Régionales de la Pierre Sèche, proposées par la Fédération Française des Professionnels de la Pierre Sèche (F.F.P.P.S.) et co-organisées avec Le Grand Site de France « Solutré, Pouilly, Vergisson » et le Pays d’Art et d’Histoire « entre Cluny et Tournus ».

L’objectif de ce colloque est de
- valoriser les qualités environnementales, techniques, agricoles et paysagères des ouvrages en pierre sèche;
- de rendre compte des travaux scientifiques (murs tests) qui contribuent à la validation du principe constructif;
- de promouvoir les progrès et perspectives du marché de la pierre sèche pour les entreprises;
- d’intégrer une approche de Développement Durable pour le territoire au travers de la réappropriation d’un savoir-faire ancestral pertinent pour l’avenir;
- et bien sûr (re)découvrir le patrimoine en pierre sèche de la région.

Le jeudi 17 avril, les Rencontres auront lieu au Lycée de l’Horticulture et du Paysage de Tournus.
La matinée sera consacrée à présenter les contextes historiques, géographiques et socio-économiques de la pierre sèche.
L’après-midi s’ouvrira avec une expérience conduite en Italie, pour se consacrer ensuite au thème de la formation.

Le vendredi 18 avril, les Rencontres auront lieu au Lycée Viticole de Davayé.
La matinée commencera par traiter de la relation entre la vigne et les ouvrages en pierre sèche : paysages et biodiversité.
Elle se terminera par la présentation des expérimentations que mènent plusieurs laboratoires de recherche : 3 thèses de Doctorat d’ingénieurs, fruits d’un tandem avec des associations d’entreprises depuis une quinzaine d’années.
L’après-midi débattra du thème de la ressource en pierre.

Chaque thématique sera suivie d’un moment d’échanges avec l’auditoire.

Venez nombreux !
Le programme complet sera prochainement accessible sur notre site web.




Stage de formation initiale à la construction/restauration des murs de pierre sèche




Notre prochain stage se déroulera du jeudi 24 au dimanche 27 avril 2014.

Conçu comme un séjour initiatique, le stage se déroule au sein du Domaine St-Laurent , situé à quelques kilomètres de Cluny, au sud de la Bourgogne, sur la commune de Château, en Saône-et-Loire, aux confluences des substrats calcaires et granitiques.

D'une durée de quatre jours, le stage s'articule entre formation pratique sur chantier (restauration d'un mur pré-existant) et séances théoriques en salle ainsi que visites pédagogiques.

Ce stage s'adresse aux adultes de tous âges, amateur ou professionnel, désirant acquérir les bases de la technique et découvrir son environnement.

Programme détaillé et inscription sur notre site.




La citation de la saison




Rédaction: Association "Laviers et Muraillers de Bourgogne"- Février 2014
Crédit photo (sauf mention contraire): Martin Muriot
Tous droits réservés.
avatar
FAPPAH
Administrateur

Messages : 1672
Date d'inscription : 18/05/2011
Localisation : Entre Cluny et Tournus

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fappah.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum